“Télétravail”, “Home Office”, “Mobile Working”, “Flex Office”… : Arrêtez de vous emmêler les pinceaux !

Aujourd’hui nous avions envie d’un peu de légèreté pour cet article de blog. Ensemble, nous allons décortiquer de nombreux termes anglophones, souvent mal utilisés mais ô combien appréciés des collaborateurs : les différentes manières de travailler hors du bureau ! Car oui, ça y est ! En 2020 on peut le dire, c’est tout aussi facile de travailler à l’extérieur qu’à l’intérieur. Pourquoi me direz-vous ? Tout simplement car nos outils de travail ont évolué et que si vous n’arrivez pas à trouver une connexion Internet à moins de 500 mètres, c’est que vous avez surement mal regardé. Alors combien sont-ils, quels sont leurs avantages et inconvénients, sont-ils tous bien différents ? En avant pour une liste courte certes mais extrêmement détaillée des différents types de travail dits « à l’extérieur du bureau ».

1. Le Télétravail : le plus vulgarisé et le plus utilisé

Sûrement le plus pratiqué en France actuellement, le télétravail désigne la réalisation de son activité professionnelle en dehors du lieu de travail habituel. Bien souvent celui-ci est ponctuel et est proposé aux collaborateurs qui apprécient de travailler de chez eux ou à défaut un peu plus près de leur habitation. Celui-ci est également demandé à l’employeur quand le collaborateur se retrouve dans une situation qui nécessite d’éviter un déplacement (bien souvent le passage d’un plombier, un enfant malade ou bien encore des grèves de transport en commun). Il est bien souvent pratiqué parfois en demi-journée ou bien encore en journée complète une à deux fois par semaine.

Mais pourquoi appelons-nous ça le télétravail ? Tout simplement car il nécessite les technologies de l’information et de la communication que l’on utilise aussi bien chez soi qu’au bureau : connexion internet, téléphone portable, scanner, etc.

Le télétravail n’est pas nécessairement cantonné au domicile. Le collaborateur peut choisir de l’effectuer depuis un télécentre, un bureau satellite ou de manière nomade (lieux de travail différents selon l’activité à réaliser), dans le cadre du travail salarié, mais aussi depuis des espaces partagés (coworking), dans le cadre du télétravail indépendant.

Attention tout de même, le télétravail est inscrit depuis quelques années au code du travail qui en définit des règles strictes : « I.-Sans préjudice de l’application, s’il y a lieu, des dispositions du présent code protégeant les travailleurs à domicile, le télétravail désigne toute forme d’organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l’employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon volontaire en utilisant les technologies de l’information et de la communication. » lire l’entièreté de l’Article L1222-9

Pourquoi aimons-nous ce format ?

Tout simplement car celui-ci offre bien des services et qu’il permet de changer « un peu d’air » sans couper le collaborateur de ses équipes et de ses habitudes. C’est un petit peu comme un week-end à Deauville : cela fait toujours du bien, c’est revigorant et plaisant de temps en temps.

2. Le Home Office : pour les travailleurs indépendants

Littéralement « le bureau à la maison », équivalent d’un autre anglicisme « work from home ». Attention, il ne faut pas le confondre avec le « travail à domicile » qui est lui aussi régi par un statut particulier au sein du code du travail en France. Le Home Office est généralement entendu comme la possibilité pour un travailleur salarié qui accomplit habituellement un travail au sein de son entreprise, de le faire ponctuellement depuis son domicile voire même à temps plein.

Le travail à domicile, c’est une activité professionnelle que l’on réalise de chez soi. Cette activité est dans la majorité des cas indépendante. En clair, bien souvent vous êtes votre propre patron et vous vous fixez vous-même les objectifs que vous voulez atteindre. Dans le travail à domicile, on travaille donc à son compte et on « vend » ses prestations ou produits à plusieurs autres entreprises.

Le travail à domicile peut concerner aussi bien des travailleurs indépendants avec un statut d’auto-entrepreneur que des salariés d’une entreprise qu’ils soient à temps plein ou à temps partiel. Dans ce dernier cas, le travail à domicile constitue une modalité d’adaptation des conditions de travail du salarié.

Pourquoi aimons-nous ce format ?

Comme dit l’adage « on n’est nulle part si bien que chez soi ». Avec une véritable pièce dédiée à cette fonction le Home Office est finalement une manière de travailler comme une autre. Certains s’y sentiront peut-être un peu seuls au début, là ou d’autres y verront un gain de temps énorme !

3. Mobile Working : pour les collaborateurs à l’agenda chargé

Le « travail mobile » désigne une organisation du travail qui n’est pas liée à un lieu physique pour l’exécution de celui-ci. Il signifie donc de donner la possibilité et les outils aux salariés pour réaliser leur travail d’où ils le souhaitent, et ce à tout moment. Il inclut donc la possibilité que les collaborateurs travaillent depuis chez leur client, à l’hôtel, chez eux ou ailleurs.

En résumé, en fonction des impératifs professionnels, le collaborateur a la possibilité de s’absenter et de travailler à distance de son lieu de travail habituel. Il s’agit ici d’une souplesse qui permet, d’une manière logique, de faire économiser du temps aux collaborateurs qui sont souvent en déplacement ou en rendez-vous. Cela permet de sortir du cadre classique des horaires de travail et du lieu de travail unique. En fonction des impératifs, le collaborateur est libre d’informer sa société du lieu d’où il souhaite travailler.

Pourquoi aimons-nous ce format ?

Quand on y réfléchit, le Mobile Working est une réflexion basée sur un constat simple : dois-je retourner sur mon lieu de travail entre deux réunions clients ? Nous, on dit non ! Inutile de perdre du temps et de l’énergie entre deux rendez-vous alors qu’il existe de nombreux endroits où chacun peut travailler de la même manière qu’au bureau.

4. Flex office : pour les personnes appréciant la mobilité du poste de travail

Pour ce dernier exemple, le Flex Office est bien différent des autres. En effet, celui-ci est une nouvelle forme d’attribution des postes de travail pour les collaborateurs au sein même de leur société. Dans un fonctionnement classique, chacun possède son bureau et s’en éloigne rarement. En Flex Office, l’espace de travail est réparti en fonction des usages et besoins. Le salarié ira dans la zone qui convient le mieux à la tâche qu’il doit mener. Cela comprend donc une répartition des espaces de travail entre des salons confortables qui invitent à la collaboration et à l’échange, des salles de réunion connectées, des phones boxes pour plus de tranquillité et des conversations qui ne dérangeront pas vos voisins.

Chaque matin, le salarié qui est équipé de son smartphone, de son ordinateur portable et de son scanner, s’installe là où il trouve de la place.

Impersonnel pour certains et fortement apprécié par d’autres, le Flex Office prône la mise en commun des compétences et des biens des collaborateurs à des fins de croissance et de bonheur au travail.

Pourquoi aimons-nous ce format ?

Même si notre plante fétiche nous manque, le Flex Office encourage fortement la collaboration entre collègues et ça on aime ! Échanger, débattre et discuter sont l’une des clés de la réussite en entreprise. Si vous en avez l’occasion, jouez le jeu à fond et n’hésitez pas à discuter avec des collègues que vous ne côtoyez pas forcément.

Mais alors que retenir de tout ça ?

Pour commencer, souvenez-vous que le télétravail ainsi que le home office sont inscrits au code du travail et donc soumis à des cadres strictes qu’il faut respecter. Selon les entreprises et votre poste, vous serez amené à pratiquer une ou plusieurs méthodes de « travail nomade ». Restez donc ouvert et pensez aux éléments positifs que cela vous apporte au quotidien (aménagement d’horaires, rencontres, travail collaboratif…). En cas problème : manque de visibilité, incompréhension de tâches à réaliser…, n’ayez pas peur d’en parler avec vos équipes car ce type de mise en place demande quelques réglages qui, nous en sommes sûrs, seront vite résolus ! N’ayez pas peur d’essayer et voyez si cela vous convient. Car, après tout, ces aménagements sont d’abord faits pour que vous vous sentiez plus efficace et autonome dans vos tâches quotidiennes.

Et qu’en est-il du meilleur mode de travail ?

Nous ne sommes pas là pour juger ou préférer certains modes de travail à d’autres. Chacun à sa manière propose de nombreux « nouveaux » avantages pour les collaborateurs qui le pratiquent et ça, on adore chez IRIS. Le plus important est et restera d’être bien équipé ! Et pour cela : nous pouvons vous accompagner.

IRIS propose un large choix de solutions et de produits qui vous feront gagner du temps et ce peu importe votre « style » de travail : au bureau, en déplacement, chez votre client, à votre domicile ou bien encore sur la route. Nos services sont adaptés à l’ensemble des typologies de travail citées ci-dessus.

Il ne vous reste plus qu’à choisir les services qui vous conviendront le mieux !

Cliquez ici pour en savoir plus sur les produits & solutions que nous proposons !

Secured By miniOrange